Alfa Romeo Giulia - Stelvio - La mécanique qui te procure des émotions
Lancement des centres d’essais Alfa Romeo Emotion Tour


• Lancement des centres d'essais ''Alfa Romeo Emotion Tour'' à partir du 31 mars
• 48 centres d'essais en France
• Toute la gamme en essai, y compris les 4C, Giulia Veloce et Quadrifoglio
• En vedette : Stelvio, le tout premier SUV de la Marque italienne
• Informations et Inscription en ligne sur le site www.alfaromeo-emotion-tour.fr

Alfa Romeo met en place à compter du 31 mars un tout nouveau dispositif de série de centres d'essais afin de faire découvrir aux clients et prospects particuliers ou entreprise les nombreuses nouveautés de la gamme.
Dénommé Alfa Romeo Emotion Tour, ce dispositif se déroule dans toute la France du 31 mars au 2 juillet et reprendra du 8 septembre au 10 décembre.
Au total, 48 centres d'essais sont au programme pour cette année, à raison de 3 évenements par week-end et en commençant par les villes de Cannes, Lille, Béziers et Dijon. Ces centres d'essais seront accessibles du vendredi après-midi au dimanche inclus.
Il s'agit d'une opportunité unique pour découvrir sur le même lieu les modèles d'exception de la gamme et notamment le nouvel Alfa Romeo Stelvio, premier SUV de la marque italienne, mais aussi les Giulia Quadrifoglio et Veloce, les 4C coupé et 4C Spider ainsi que les MiTo et Giulietta Veloce, accompagné par des pilotes instructeurs.
Pour réserver son essai, il suffit simplement d'en faire la demande via le site dédié suivant :

www.alfaromeo-emotion-tour.fr/


Un rapport parlementaire veut durcir le contrôle technique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un rapport parlementaire veut durcir le contrôle technique

Message par Alfavromeo le Jeu 29 Déc - 21:38

Réformer le contrôle technique pour mieux renouveler le parc roulant : c’est le diagnostic établi par le rapport sur la mission d’information sur l’offre automobile française. La commission propose plusieurs mesures choc pour améliorer le fonctionnement du contrôle technique.

Aider la filière automobile française à faire face aux défis majeurs d’évolution technologique : c’est l’objet des 120 propositions contenues dans le rapport parlementaire sur « l’offre automobile dans une approche industrielle, énergétique et fiscale ». Rendu public le 18 octobre, ce texte dévoile notamment de nombreuses suggestions censées accélérer le renouvellement du parc roulant, dont plusieurs concernent tout particulièrement le contrôle technique. La mission d’information chargée de ce rapport estime en effet que plusieurs modifications peuvent être apportées pour améliorer l’efficacité ce « rendez-vous stratégique pour l’entretien et le suivi » du parc roulant.

Avancer l’application des mesures anti-pollution

Première priorité de la mission : accélérer le déploiement du volet « pollution » du contrôle technique. Regrettant le retard de l’entrée en vigueur de ces contrôles, le rapport d’information préconise d’avancer le déploiement du dispositif au 1er janvier 2018. « La première année devant toutefois être une année de contrôle “ à blanc ”, sans obligation de contre-visite ni de réparation. La mise en œuvre du caractère contraignant de la mesure pourrait être maintenue au 1er janvier 2019 », précise l’étude.

De plus, la mission souhaite rendre obligatoire la contre-visite en cas de « défauts substantiels » constatés lors de la mesure des cinq gaz. En effet, le décret du 17 juin 2016 n’apporte pas de garantie sur ce point et renvoie la question à un arrêté du ministre chargé des transports, non encore pris. Un oubli que souhaite rapidement combler le rapport présenté par Delphine Batho et Sophie Rohfritsch. Ce n’est pas tout : si la loi relative à la transition énergétique a créé un délit de défapage, la mission note que le texte n’a pas donné aux centres de contrôle technique les moyens de déceler cette fraude. C’est pourquoi son rapport propose d’instaurer le contrôle obligatoire de la présence d’un filtre à particules.

Un contrôle des compteurs kilométriques

Alors que le marché de l’occasion fait l’objet de plus en plus de fraudes sur les compteurs kilométriques, le rapport parlementaire souhaiterait intégrer leur vérification au contrôle technique. Cette mesure assurera, selon l’enquête, une meilleure fiabilité des transactions et contribuera, indirectement, au renouvellement du parc roulant.

Un contrôle technique annuel ?

S’interrogeant sur la pertinence d’accroître la fréquence du contrôle technique, la mission parlementaire estime que cette option doit être écartée. Selon elle, il serait primordial de veiller d’abord à une application efficace des mesures anti-pollution. C’est pourquoi elle propose la mise en place d’un dispositif de suivi de ces nouvelles mesures avant d’évaluer la possibilité et la pertinence éventuelle de l’annualisation du contrôle technique.

Des prix désormais encadrés

Alors que le pays compte environ 6 300 centres de contrôle technique agréés, la concurrence tarifaire est croissante, observe le rapport. Un phénomène qui a favorisé l’émergence de sites « low cost », proposant des tarifs très agressifs. La mission d’information pointe du doigt cette situation et propose deux mesures pour « garantir la qualité du travail » des professionnels. Elle préconise, tout d’abord, de veiller à l’effectivité des contrôles exercés par les directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) sur les centres de contrôle technique.

De plus, le rapport propose de définir un plancher et un plafond pour le tarif du contrôle technique, fixés au niveau national et modulables uniquement selon la localisation géographique. « La concurrence doit pouvoir s’exercer, mais dans un cadre permettant à chaque centre de respecter la réglementation et garantissant la qualité des contrôles compte tenu de leur caractère essentiel pour la préservation de la sécurité routière et la lutte contre la pollution », conclut la mission parlementaire.


Publié le 21 octobre 2016 par Mohamed AREDJAL.
avatar
Alfavromeo

Messages : 25
Date d'inscription : 05/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum